Fr:Introduction

From Sabayon Wiki
Revision as of 14:23, 21 October 2010 by Benoit (Talk | contribs) (Retour aux Bases)

(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search
i18n: ca en es fr it pl zh_tw

Bienvenue dans SabayonLinux

Sabayon intro.png

Bienvenue dans SabayonLinux: la distribution "live", complètement installable - http://www.sabayonlinux.org


Cette courte introduction vous en dira un peu plus sur ce que vous avez téléchargé, comment l'utiliser tout simplement, et où trouver plus d'aide et d'informations.


Qu'ai-je téléchargé ?

Premièrement, vous avez téléchargé une image .iso de la taille d'un DVD ou d'un CD. Cette image doit être gravée sur un support (DVD ou CD). C'est une distribution "live", ce qui signifie que vous aurez un système d'exploitation pleinement fonctionnel à votre portée après avoir démarré à partir du CD ou du DVD.

SabayonLinux est basé sur la distribution Gentoo, qui fonctionne à base de sources logicielles - http://www.gentoo.org. Gentoo est une distribution extrêmement paramétrable que nous avons utilisé comme base de départ. En utilisant ses excellentes techniques de développement, nous avons créé une distribution pré-configurée en ayant comme objectifs la Performance, la Polyvalence, et la Stabilité. Si vous avez plus de questions concernant Gentoo et sa philosophie, n'hésitez pas à visiter son site internet.

  • Performance: Nous avons modifié make.conf afin d'autoriser notre distribution à tourner à la vitesse la plus élevée possible sur le nouveau matériel informatique, et à une vitesse élevée sur du matériel déjà un peu âgé. Ainsi il est complètement concevable que notre distribution fonctionne avec des processeurs Pentium Pro, bien qu'elle n'ait pas été conçue pour fonctionner avec ceux-ci.
  • Polyvalence: Là encore, nous avons modifié make.conf afin d'obtenir une palette étendue de fonctionnalités pour n'importe quel ordinateur. Nous avons aussi compilé le noyau Linux pour qu'il fonctionne mieux sur la plupart des architectures existantes, tout en laissant beaucoup de place à la performance, et, comme toujours, en laissant la possibilité de tout modifier à souhait.
  • Stabilité: Alors que beaucoup pourraient penser que c'est une distribution extrêmement expérimentale, nous vous offrons le choix. Vous pouvez démarrer avec XGL, ainsi il sera configuré automatiquement et installé; ou bien vous pouvez démarrer avec Gentoo Legacy et vous aurez un système très conservateur. De plus, étant construite sur les points forts de Gentoo, vous savez que vous aurez une distribution solide qui peut traiter des tâches intensives avec le processeur et la RAM, tout en conservant la souplesse d'utilisation du système d'exploitation.

Comment puis-je l'utiliser ?

Installation : Pour notre installeur, nous avons choisi de migrer vers le magnifique installeur Anaconda, développé par le Fedora Core Team, et que nous avons modifié. L'installeur est essentiellement une fonction de copie du DVD vers le disque dur avec des options. Vous pouvez choisir à la volée les paquets que vous voulez, ou vous pouvez installer l'ensemble. Vous pouvez aussi choisir de tenter de réparer le système, ou bien uniquement votre chargeur de démarrage. Une autre fonction intéressante est la possibilité de mise à jour (Upgrade) de votre système, si vous avez une version antérieure de Sabayon déjà installée que vous ne voulez pas complètement effacer, seuls les fichiers "core" seront mis à jour.

Donc, comment puis-je l'utiliser ?

Bonne question... et il y a beaucoup de façons d'y répondre. Premièrement, nous commencerons par vous dire que SabayonLinux est centrée sur KDE qui utilise kdm comme gestionnaire de fenêtres. Nous avons cependant beaucoup d'autres choix de Bureau que vous êtes conviés à utiliser. Il n'y a pas de menu "Démarrer", mais KDE et Windows(R) se ressemblent beaucoup du fait qu'ils utilisent la même structure de recherche/sélection de programmes. La différence est que KDE sépare les programmes en catégories, ce qui rend les recherches plus faciles.

Pour ceux qui sont familiers avec l'Interface en Lignes de Commande (CLI : Command Line Interface), vous serez comme chez vous, et n'aurez aucun souci pour naviguer dans le système. Si vous utilisez XGL, vous aurez le décorateur de fenêtre Compiz qui a vraiment de très beaux effets. Sinon, vous aurez un bureau KDE très modifié avec un thème et un habillage spécifique.

Gestion des Paquets

Etant basés sur Gentoo, nous utilisons le gestionnaire de paquets Portage. Pour plus d'informations sur sa nature, sa philosophie et son fonctionnement interne, un bon départ serait http://www.gentoo-wiki.com/Portage. Discrètement, portage maintient l'enregistrement de tous les ebuilds qui sont disponibles au téléchargement, et installe les logiciels. De plus il n'y a pas ce genre d'enfer de dépendances dans SabayonLinux pour ce qui est de ses propres ebuilds. Mais pour y voir plus clair, rien de tel que quelques commandes.

Premièrement, les commandes suivantes doivent être effectuées en tant qu'utilisateur Root. Pour ce faire, vous devez taper "su", puis le mot de passe que vous avez choisi. Une contrepartie GUI de ce qui suit est Portato, qui est installé par défaut. Plus d'informations http://www.sourceforge.net/projects/portato .


Pour chercher de nouvelles sources ou existantes :

# emerge -s sabayon-sources
Searching...   
[ Results for search key : sabayon-sources ]
[ Applications found : 1 ]
 
*  sys-kernel/sabayon-sources
      Latest version available: 2.6.23-r1
      Latest version installed: 2.6.23-r1
      Size of files: 44,650 kB
      Homepage:      http://www.sabayonlinux.org
      Description:   Full sources including the Gentoo patchset and SabayonLinux ones for the 2.6 kernel tree
      License:       GPL-2


Ceci montre que j'ai les sources les plus récentes pour mettre à jour mon kernel dans mon registre de portage depuis les miroirs Gentoo. Pour mettre à jour ce registre, et, par la suite, voir si de nouveaux paquets sont disponibles, exécutez :

      # emerge --sync

Maintenant souvenez-vous que nous utilisons des Overlays qui sont des mini-portage qui ont leurs propres ebuilds à offrir, et qui fonctionnent de la même manière en utilisant la commande emerge. Pour mettre à jour vos Overlays avec les nouveaux paquets disponibles, exécutez ce qui suit :

      # layman -S

Ensuite, pour installer effectivement un paquet: la première commande fera une simulation ("pretend") d'exécution de emerge, et la seconde fera réellement l'installation, exécutez :

      # emerge -pv <nomdupaquet> 
      # emerge -av <nomdupaquet>

Pour supprimer un paquet, une fois encore, en premier lieu faites une simulation ("pretend"), vous pouvez exécuter ce qui suit :

      # emerge -pC <nomdupaquet>
      # emerge -C <nomdupaquet>

Ce sont seulement quelques-une des nombreuses commandes possibles de emerge, et vous pouvez toujours en lire plus sur ce sujet. Cependant, ces commandes seront les plus utilisées.

D'autre part, beaucoup de gens vous parleront de vos USE flags, et de paquets masqués ou non-masqués que vous pourrez rencontrer effectivement. La plupart du temps un débutant n'aura pas affaire avec ce genre de problèmes, mais à l'occasion quelque chose va soit bloquer un paquet, soit quelque chose sera masqué et rendra impossible l'installation d'un paquet. Il sera judicieux de chercher d'abord de l'aide auprès d'utilisateurs avertis, et voici quelques bonnes adresses pour commencer http://www.gentoo-wiki.com/USE and http://gentoo-wiki.com/Masked.

Lisez aussi le En:HOWTO: The Complete Portage Guide pour un guide plus complet du système de gestion des paquets.

Retour aux Bases

Alors, juste pour vous rafraîchir la mémoire, voici quelques-une des plus importantes commandes, je vais les détailler ici. Vous pourrez trouver plus d'information sur chacune de ces commandes sur le web. Souvenez-vous que la plupart de ces commandes ont des alternatives GUI (Graphical User Interface), si vous vous sentez plus à l'aise. Mais il est judicieux de vous dire: "Ne craignez pas l'Interface en Ligne de Commande".

Pour lire le manuel d'un programme ou d'un certain sujet :

      $ man <programme>
      $ apropos <sujet>

Pour lister le contenu d'un répertoire :

      $ ls /dir

Pour coller le contenu d'un fichier dans un terminal :

      $ cat nomdufichier.ext

Pour partir d'un nouveau répertoire :

      $ cd /path/to/dir

Pour trouver un nom complet ou une commande de manière automatique

      Cliquez Tab une fois.  Cliquez Tab deux fois si vous voulez toutes les options.

Pous savoir dans quel répertoire vous vous situez :

      $ pwd

Et ainsi de suite. Il y a des centaines d'astuces que vous apprendrez en utilisant d'avantage chaque jour Sabayon dans vos activités.

Alternatives Linux à Windows

Une autre question fréquente de la part d'utilisateurs est de savoir quelles sont les alternatives Linux aux logiciels Windows. Voici une petite liste des composants substituables. Une fois de plus souvenez-vous que SabayonLinux est centré sur KDE, certains de ces composants peuvent l'être aussi.

Windows Linux
IE Firefox, Konqueror
Outlook Evolution
Outlook Express Thunderbird
IRC Konversation, X-Chat
AIM, MSN messenger, Yahoo! Kopete, Pidgin
iTunes amaroK, Audacious
Command Konsole
Firewall KMyFirewall
Wireless Knetworkmanager
Microsoft Office OpenOffice.org


Pour une liste exhaustive vous pouvez regarder : http://wiki.linuxquestions.org/wiki/Linux_software_equivalent_to_Windows_software

Pare-feu

J'AI ENCORE BESOIN D'AIDE

N'ayez crainte, cette petite introduction est destinée à vous tremper les pieds dans l'eau, et vous donner les connaissances de base qui vous permettrons de commencer à comprendre avant de vous plonger dans le grand bain. La force de Linux est d'exploiter la puissance de la communauté pour vous aider. Voici quelques endroits où vous trouverez de l'aide:

Sites Internet:

Foire Aux Questions:

Wiki:

IRC: #Sabayon @ irc.freenode.net
Forum: